Français Internationale
Lectures (1051)  Commentaires (0)

Les Algériens à l'étranger sont appelés à aider au développement du pays

AFP/H.Rachel.
 

Le ministre de l'Industrie, de la PME et de la Promotion de l'investissement Mohamed Benmeradi a appelé mardi à Alger les Algériens vivant à l'étranger à contribuer au développement de l'économie nationale.

 

"Je saisis cette opportunité pour lancer un appel à toutes et à tous (les  Algériens) pour apporter leurs compétences et contribuer au développement de  notre pays", a-t-il dit dans une allocution prononcée au Forum de partenariat  avec la diaspora algérienne aux Etats-Unis.

Le ministre, cité par l'agence APS, s'est dit convaincu que ce forum,  premier du genre, constituera "le point de départ d'une collaboration étroite  entre l'Algérie et ses enfants installés à l'étranger dont la population  avoisine les sept millions de personnes, parmi lesquelles un million et demi  disposent d'un niveau universitaire".

S'adressant à la trentaine d'opérateurs économiques Algéro-américains  présents à cette rencontre de deux jours,  Benmeradi leur a proposé  d'identifier ensemble "une démarche cohérente à l'effet de consolider la  politique nationale de promotion de start-up et de créer un écosystème qui  permettra de mettre en synergie les principaux acteurs concernés".

Il leur a demandé également d'établir, avec le concours des pouvoirs  publics algériens, une feuille de route contenant les grandes lignes d'un  programme visant à encourager et à aider les jeunes algériens, qui constituent  près de 70% de la population, à créer des start-up (petite entreprise à fort  potentiel de croissance) dans des créneaux porteurs et à forte valeur ajoutée.

Ces deux-tiers de la population sont touchés par un taux de chômage de plus  de 20% sur un taux national de 10% selon les derniers chiffres fournis par le  FMI. Nombre de jeunes cherchent à quitter l'Algérie, à la fois faute de travail  et de salaire décent alors que le pays vit essentiellement de la rente de ses  hydrocarbures avec une industrie qui représente à peine 5% du PIB du pays.

Le président du Conseil d'affaires algéro-américain Smail Chikhoune a  indiqué que les Algéro-américains présents à ce forum sont "les capitaines"  d'un important réseau de start-up activant la fameuse Silicon Valley aux  États-Unis.

Il a affirmé que les représentants de la diaspora algérienne aux Etats-Unis  étaient déterminés à contribuer au développement économique de l'Algérie et au  soutien des jeunes porteurs de projets. 

 


S'abonner au flux RSS des commentaires Commentaires (0)


Postez votre commentaire

  • Gras
  • Italique
  • Souligner

Caractères restants 500

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha