الأحد 07 مارس 2021 م, الموافق لـ 23 رجب 1442 هـ
الشروق العامة الشروق نيوز
إذاعة الشروق

Alors que de nouvelles souches du SARS-CoV-2 ne cessent de se propager à travers l’Europe, un nouveau variant comprenant des mutations inquiétantes vient d’être séquencé par des scientifiques écossais.

Un rapport de l’université d’Édimbourg datant du 15 février fait état d’un nouveau variant du coronavirus baptisé B.1.525 qui comprend plusieurs mutations «d’importance biologique». Détecté via le séquençage du génome dans plusieurs pays, dont au Danemark, aux États-Unis, au Royaume-Uni et en France, il est considéré comme plus dangereux, car capable d’échapper à certains vaccins et anticorps, explique le Guardian.

C’est surtout la présence de la mutation E484K de la protéine spike (spicule), qui aide le virus à pénétrer dans les cellules, qui préoccupe le milieu scientifique. Pour rappel, E484K est également présente dans les variants sud-africain et brésilien, réputés plus contagieux que la version initiale du coronavirus.

Pour le Dr Simon Clarke, professeur agrégé de microbiologie cellulaire à l’université de Reading, interrogé par le Guardian, B.1.525 pourrait résister à certains vaccins.

«Nous ne savons pas encore dans quelle mesure ce [nouveau] variant se propagera, mais si elle réussit, on peut supposer que l’immunité contre tout vaccin ou infection antérieure sera émoussée», avance-t-il auprès du quotidien britannique.

Ravi Gupta, professeur de microbiologie clinique à l’université de Cambridge, précise pour sa part que ce variant contient un changement capable d’aider le virus à échapper aux anticorps.

S’il y a une bonne nouvelle avec la découverte de cette souche, c’est qu’elle confirme que plusieurs variants préoccupants partagent les mêmes mutations, en particulier E484K. Il s’agit d’un changement «clé» à prendre en compte en modifiant le vaccin contre le Covid-19 existant pour le rendre efficace contre de nouvelles variantes, selon le professeur Jonathan Stoye de l’Institut Francis Crick, contacté par le Guardian.

Cinq cas en France

D’après ce rapport, jusqu’ici 35 cas de cette souche ont été repérés au Danemark, 39 au Royaume-Uni, 29 au Nigeria et 10 aux États-Unis. Sur le continent européen, le B.1.525 s’est propagé jusqu’en Espagne où un cas a été enregistré. Avec cinq cas d’infection, l’Hexagone n’est pas non plus épargné.

variant

En relation

  • Qui est Ali Boumendjel?

    Presque 64 ans jour pour jour après son assassinat (le 23 mars 1957 par les parachutistes du tortionnaire Paul Aussaresses), le président français Emmanuel Macron…

    • 618 inlt
    • 1
600

0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!

close
close