-- -- -- / -- -- --
إدارة الموقع

Une usine d’huile d’olive prise d’assaut par erreur par des soldats US en Bulgarie

Echoroukonline
  • 245
  • 0
Une usine d’huile d’olive prise d’assaut par erreur par des soldats US en Bulgarie
D.R

Des militaires américains se sont introduits, par erreur, dans une usine d’huile d’olive de Bulgarie, dans le cadre d’un exercice. L’affaire a fait grand bruit dans le pays, et a même poussé le président de la République a réagir ! Récit d’une confusion.

L’affaire fait grand bruit en Bulgarie, malgré les excuses présentées par l’armée américaine. Des militaires de l’US Army ont pris d’assaut, par erreur… une usine d’huile d’olive, dans le cadre d’un exercice!

Les faits remontent au 11 mai dernier, a rapporté Ouest France. Ce jour-la, un exercice multinational dirigé par l’armée américaine se déroulait simultanément en Estonie, Bulgarie et Roumanie.

Les manœuvres mobilisaient 7.000 parachutistes de dix pays appartenant a l’Otan, l’Organisation du traité de l’Atlantique nord.

 «Lourdement armés»

Pour les besoins de l’exercice, l’une des missions des soldats américains de la 173e brigade aéroportée consistait a prendre le contrôle et a sécuriser l’aéroport de Cheshnegirovo, en Bulgarie.

«Les militaires devaient sauter en parachute sur un aérodrome, avant de se déplacer pour entrer et “nettoyer”certains bâtiments et bunkers dans les environs», explique un communiqué de l’armée américaine relayé par la chaîne de télévision CNN.

Mais, problème de communication ou d’orientation, certains soldats sont entrés dans une usine qui jouxte l’aéroport. Et la prise d’assaut a été filmée par les caméras de sécurité du site.

La vidéo montre des soldats en tenue, armes de guerre a la main, et entrant et sortant de l’usine sous le regard des ouvriers.

«Nous n’avons rien contre les exercices militaires, mais personne n’était au courant d’une intervention de ce genre dans l’usine», a expliqué Bozhidar Dimitrov, le fils du propriétaire des lieux, Marin Dimitrov.

L’exercice a duré entre vingt et trente minutes. Bozhidar Dimitrov poursuit, et raconte la suite: «Vers 13 h 30, sept soldats américains ont sauté par-dessus la clôture et sont entrés dans l’usine. Ils étaient lourdement armés et ont ordonné a nos employés de s’asseoir. Tout le monde était terrifié. Les soldats ont fouillé tous les locaux, puis sont repartis par où ils étaient entrés.»

Une plainte déposée

Le lendemain, les dirigeants de l’entreprise s’entretiennent avec leur avocat, vidéo a l’appui, et déposent une plainte. «C’était comme dans un film, poursuit le fils. Avec mon père, nous étions sous le choc. On a rassuré les salariés mais ce n’est pas simple de retrouver son calme après avoir vécu une telle chose.»

En déposant plainte, les Dimitrov souhaitent avant tout «que cette situation serve de leçon. L’usine est située a proximité de l’aéroport et nous souhaiterions que des mesures soient prises. Nous partageons la même clôture que l’aéroport et nous craignons que l’histoire se répète.»

Depuis, le père, Marin Dimitrov, a reçu des excuses officielles de l’armée américaine et n’a pas encore décidé de la suite a donner a cette affaire. «C’est le bureau du procureur qui décidera», a-t-il indiqué a CNN.

De son côté, le président bulgare, Rumen Radev, a condamné l’incident: «Il est inadmissible que la vie de citoyens bulgares soit perturbée et mise en danger par des formations militaires, qu’elles soient bulgares ou appartenant a une armée étrangère.»

Et de poursuivre: «Les exercices avec nos alliés sur le territoire de la Bulgarie doivent contribuer a renforcer la sécurité et la confiance dans la défense collective, et non engendrer des tensions.»

Côté américain, on l’assure: «Aucun coup de feu n’a été tiré. » Ouf ! L’honneur est sauf…

Ajoutez un Commentaire

Tous les champs sont obligatoires et votre e-mail ne sera pas publié. Veuillez respecter la politique de confidentialité.

Votre commentaire a été envoyé pour examen, il sera publié après approbation!
Commentaires
0
Pardon! Il n'y a pas de contenu a afficher!