Français Actualité
Lectures (2742)  Commentaires (12)

Le gouvernement déclare l’état d'alerte pour arrêter la contrebande du carburant algérien au Maroc

Samira Belamri / version française: Taibouche Idir
 

Le Premier ministre Abdelmalek Sellal,a convoqué les ministre des 4 secteurs ainsi que des représentants des corps de sécurité et de douane à la réunion ministérielle conjointe, pour débattre le dossier de pénurie du carburant et les grandes files d'attentes sur les stations de services dans certaines wilayas des hauts plateaux et du centre.

 

 De récents rapports confirment que les quantités du carburant qu'assure Naftal couvre la demande nationale. Est ce que le gouvernement  a pu avoir des réponses à ce dilemme?  ainsi , aux activités de contrebande de cette matière qui prend de l’ampleur de plus en plus  sur les frontières Est et Ouest du pays ?  Selon des sources gouvernementales, le Premier ministre Abdelmalek Sellal, a bougé après les rapports qu'il a reçu sur  la pénurie de carburant, et a réuni récemment les ministres concernés par la lutte contre la contrebande de cette matière  et il s'agit des ministres des secteurs de l'Intérieur, de la Justice, de l'Energie et des Mines, du Commerce, ainsi que des représentants des services de sécurité et des douanes. Une série de mesures initiales liées à la lutte contre ce phénomène, ont été prises par le gouvernement après sa dernière réunion, et ce, en s'appuyant sur une gestion décentralisée sur la gestion du dossier, en recourant à organiser des réunions régulières et d'activer des commissions locales et wilayales de lutte contre la contrebande Le gouvernement a chargé les services de sécurité et des douanes de la nécessité d'exploiter toutes les informations disponibles et l'échange de données entre les divers services concernés, afin d'éviter l'épuisement de cette matière par laquelle des individus en Algérie, au Maroc et en Tunisie, d'enrichissement illégalement et rapidement.  Selon nos sources,  le Comité mixte du Conseil ministériel,a s’apprête même à former un groupe de travail au niveau du ministère de la Justice, dont la mission est l'évaluation des défauts et les imperfections et les lacunes juridiques dans le domaine de la lutte contre la contrebande, et que dans le but de renforcer les mesures punitives contre les contrebandiers, et activer la machine de la loi  afin de protéger l'économie nationale et de repousser toutes sortes de contrebandes.

 


S'abonner au flux RSS des commentaires Commentaires (12)


ce dispositif de securite installé tres tardivement pourra en 15 jours mettre un terme à ce fleau contrebande si ces derniers s'appliquent serieusement à la lutte contre ces gens qui puisent la richesse du pays et d'autre part si ce travail ne sera pas pris en charge (action de complicitée partagée) c'est que les barrons sont intouchables.
1 - ali (-)
11/07/2013
Les services de securite devraient injecter un produit nocif dans les carburants partants au Maroc et en Tunisie pour detruire tous les moteurs qui s'en serviraient. Apres personne ne voudra ce ces carburants de contrebande
2 - Amazigh
11/07/2013
au #2 Et le Maroc injectera des produits nocif dans tous les produits de contrebande destinés aux algeriens comme ca il mettra fin à la vie de tous les residents de l est
3 - Abdou (Maroc)
11/07/2013
Comme la drogue bien sûr. Je ne vois pas d'autre chose qui pourrait venir depuis la Maroc.
K.A
2013-07-12 00:17:32
La seule solution est de créer des tranchées, des fossés et des murs entre l'Algérie et le Maroc. Ensuite, toute personne qui tenterait de traverser sera condamnée à perpétuité pour trahison à l'état.
Il faut creuser des tranchées surtout côté marocain car c'est un très bon projet qui assurerait la stabilité de l'Algérie même à long terme au cas de conflit avec ce pays.
4 - salim
11/07/2013
Comme tous les autres commentaires, votre réflexion est irrespons able. Il est effrayant de constater que des personnes , soient aussi immatures et indignes. Il est nécessaire de mettre un terme aux activités illégales des sombres criminels qui font cette contrebande mais dire créer des tranchées ou construire des murs entre 2 peuples freres liés par la langue l'islam et le sang c'est absurde
L'oranais
2013-07-11 20:30:47
Comme la drogue par exemple. Si non, je ne vois pas autre chose qui pourrait nous parvenir depuis votre pays.
Saha ftorkoum Quand même.
5 - K.A
12/07/2013
J'avais proposé cela à maintes reprises, mes amis me prenaient pour un extrémiste!!! Je vous assure que c'est l'unique est seul moyen afin de régler d'une façon définitive aux problèmes de nos deux pays. Je propose bien sûr de laisser des points d'entrées et de sorties avec une surveillance douanière des deux côtés. Ce qui veut dire, les échanges légaux continueront à se faire mais plus jamais d'économie parallèle, et plus jamais de drogue. Suis-je fou?
6 - K.A
12/07/2013
Les services de securite devraient injecter un produit nocif dans les carburants partants au Maroc et en Tunisie pour detruire tous les moteurs qui s'en serviraient. Apres personne ne voudra ce ces carburants de contrebande
ca c'est une bonne idée il faut le faire apret tout c'est pas dangereux pour l"homme
7 - yousef (msn)
12/07/2013
Faire une police des police pour surveiller la police,la douane,la gendarmerie,les pompistes et l armée qui touche des dessous de main pour ne rien faire alors que les gens travailleur sont verbalises
8 - Abdel (Free)
12/07/2013
le probléme n'est pas dans le gazoile qui passe de l'autre coté mais dans le manque d'infrastructure pétroliére l'algerie a du gaz est du pétrole mais il manque de raffinerie il y'a seulement 2 alors qu'au maroc il y'a 5 le pays qui n'a pas une goutte de pétrole c'est comme si vous avait du blé mais vous manquait du pains quand au trafique il est partout dans le monde comme la jordanie est l'irak l'arabie saudite est le yemen la libye est la tunisie quand au maroc il consomme que la gazoil
9 - ait baha (gazolino)
12/07/2013
c'est absurde de lire des commentaires haineux pour des peuples freres ,le probleme pourrait etre resolu intelligement par des reglements et des procedures simples si on avait des responsables et des cadres competents aussi bien en algerie qu 'au maroc par exemple augmenter les accises sur l'essence dans ces willaya et octroyer des aides aux proprietaires de vehicules dans ces regions.
10 - rahmani
12/07/2013

Postez votre commentaire

  • Gras
  • Italique
  • Souligner

Caractères restants 500

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha